dans le sac à dos d'Auriane

Domme et ses merveilles

Domme, bastide médiévale perchée sur une falaise vertigineuse, est ma destination du jour. Son point de vue sur la vallée de la Dordogne est assez réputé, je compte bien faire l’expérience !

La bastide

Domme est composée de plusieurs entrées, j’emprunte la porte Delbos (en direction de Sarlat) pour pénétrer dans la bastide. Le pied à terre, je remarque tout de suite que Domme est un village ravissant et authentique, l’architecture médiévale est perceptible ainsi que le plan typique des bastides.

DommeJe monte la rue qui mène au belvédère où les boutiques s’alignent : produits du terroir, fabrications artisanales, souvenirs, sucreries ! Les commerçants sont accueillants et n’hésitent pas à me conseiller sur certains produits ! J’ai beaucoup aimé la boite en forme de panneau « Domme » qui renferme des produits de la région !

J’arrive sur la place de la Halle, cette dernière abrite l’Office du Tourisme. La place est charmante, remplie de restaurants qui se mettent en place et d’autres boutiques de souvenirs. Je tombe sur l’église et je décide d’y entrer. Il fait assez sombre à l’intérieur mais mes yeux s’habituent petit à petit à la pénombre. Sur ma gauche, une grille qui renferme des vêtements de sacerdoce de différentes couleurs. C’est joli, certains sont brodés de fils d’or et c’est bien la première fois que je vois ça ! Je me dirige ensuite vers le chœur, tout en bois, lui aussi impressionnant ! L’église n’est pas grande mais elle reste spacieuse et je déambule parmi les travées !

En ressortant, je tombe directement sur la place du belvédère. Des platanes me donnent de l’ombre, les bancs me permettent de m’assoir et de la musique médiévale résonne sur la place. Je m’approche du belvédère et je découvre un paysage de verdure qui s’étend sur des kilomètres ! J’aperçois La Dordogne, calme pour l’instant et je peux deviner au loin le château de Beynac !

Sur ma gauche, un chemin en castine suit le rempart et je décide de l’emprunter. Ce chemin me mène à un autre point de vue et surtout au jardin public. Je fais le tour et j’admire de nouveau la vue que Domme m’offre. Je trouve le jardin très agréable, agrémenté de plusieurs tables pour pique-niquer tranquillement.

DommeJe monte et je descends les rues, sans jamais vraiment me perdre grâce au plan si rectiligne des bastides, je me retrouve souvent sur le place de la Halle ! Je remarque que c’est un village très fleuri, chaque maison possède sur sa façade des fleurs, en particulier des roses ce qui donne tout le charme de Domme.

En repassant par l’Office du Tourisme, je vois qu’une visite de la ville est faisable en petit train et qu’une grotte se trouve sous mes pieds. Un beau programme m’attend mais avant, à table !! Je décide de déjeuner au restaurant « Le Belvédère » dont la terrasse donne sur la vallée de la Dordogne. Je déguste ma salade de cabécous ainsi que mes bonnes fraises du Périgord dans un cadre fort sympathique et délicieux !! Je ne suis pas déçue tant par l’accueil que par la qualité des plats !

Le petit train

Direction l’Office du Tourisme où les billets pour le petit train sont disponibles. Je remarque à l’entrée que je peux jumeler mon billet avec la grotte me donnant ainsi la gratuité du musée dédié au Périgord d’autrefois !

Je commence par la visite de la ville pour une durée de 20 minutes dont le départ se fait toujours sur la place de la Halle. Il démarre tranquillement en me racontant l’histoire de la bastide (sa fondation, ses péripéties). Il passe par la porte Delbos puis par les remparts qui donnent eux aussi sur une très belle vue. Domme est vraiment un joyau architectural surtout quand j’arrive sur la porte des Tours connue pour avoir enfermé les Templiers qui ne sont jamais ressortis de là. Ces tours possèdent d’ailleurs des graffitis faits par les « détenus » et elles seront bientôt visitables ! Je redécouvre les rues que j’ai fait à pied : la place de la rode où le supplice de la roue était prodigué, la maison des consuls, l’esplanade !

J’ai passé un excellent moment à bord, c’est vraiment une activité à faire, j’ai pu voir la ville autrement et bien évidemment apprendre son histoire ! Le train m’a aussi montré des rues que je n’avais pas fréquenté lorsque j’ai fait le chemin à pied, c’est vraiment une autre approche de la visite qui est très intéressante et reposante !

La grotte

Le petit train terminé, je me dirige vers la grotte dont l’entrée est collée à l’Office du Tourisme. Je suis quand même surprise qu’une grotte soit sous mes pieds, juste en-dessous de ce beau village médiéval.

Le guide arrive et je descends à 20 mètres de profondeur pour une durée de 45 minutes environ. La grotte est très humide et plusieurs flaques jonchent le sol. Ce qui m’impressionne le plus dès le départ est le plafond assez bas rempli de stalactites, il y en a partout avec des pointes énormes ! Le guide m’explique comment la cavité s’est formée et j’arrive dans la première salle. Le sol à ce moment est quand même bien pentu, je vous conseille de vous tenir à la rampe pour ne pas trop glisser. Le plafond s’affaisse de plus en plus, je me balade dans la cavité telle une vraie spéléologue !! D’ailleurs, je tiens à préciser qu’il est préférable de regarder le plafond très bas plutôt que les flaques d’eau, je préfère préserver ma tête et laisser mes chaussures s’hydrater !!

J’essaye de visualiser le village au-dessus de moi mais c’est difficile de me repérer. Des bassins artificiels ont été placés dans les autres salles amenant un effet miroir que j’aime beaucoup. J’ai toujours les lignes de stalactites au-dessus de ma tête et les couleurs se dégradent du marron au beige ! La lumière est tamisée et me met dans l’ambiance. J’arrive au dernier tunnel et je trouve la sortie (qui est l’entrée naturelle de la grotte). Pour remonter au village, le guide me propose soit l’ascenseur, soit 89 marches ! J’ai préféré l’ascenseur vitré sur un côté, ce qui me permet à nouveau d’admirer la vallée de la Dordogne.

Je ressors au jardin public et je décide d’aller voir le musée. Malheureusement, le temps de revenir sur la place de la Halle, le musée allait fermer ! Mais je ne me fais pas de soucis, j’ai tellement aimé flâner dans les rues de Domme que je reviendrai jeter un œil ! Pour les amoureux des points de vue, des villages médiévaux et du charme périgourdin, Domme est pour vous !

Plus d’informations ici.

Domme

Domme
Domme
Domme
Domme
Domme
Domme
Domme
Domme
Domme

Domme
Domme
Domme

#activité #bastide #découverte #grotte #médiéval #périgordnoir


Retour à la page "Dans le sac à dos d'Auriane"