Accueil > Tourisme > Découvrir > Visite du Périgord > Le Périgord pourpre

Périgord pourpre

Le Bergeracois

Pays de Bergerac, des bastides et du vignoble:

C'est en parcourant la vallée de la Dordogne que vous découvrirez le Bergeracois, Pays de Bergerac, des bastides et du vignoble.

Au fil de l’eau, en canoë ou en gabarre, laissez-vous séduire par la richesse des paysages qui s’étendent de part et d’autre de la rivière Dordogne et par son patrimoine historique, naturel et culturel remarquable.

Ancienne voie de communication, la Dordogne a permis au territoire de se développer économiquement et démographiquement. Le patrimoine batelier et les moulins à papier témoignent de la vie économique passée le long de la rivière et de ses affluents. Les papeteries, la pêche de loisir et la randonnée nautique sont encore aujourd’hui le signe de son attractivité.

Longtemps convoité, le Bergeracois dévoile de nombreuses bastides, (neuf d’origine anglaise : Monpazier, Beaumont… et une seule d’origine française : Eymet), mais aussi de nombreux châteaux (Monbazillac, Lanquais, Montréal…) et villages typiques, ainsi que des monuments religieux de première importance dont les abbayes de Cadouin et de Saint-Avit-Sénieur (classées au «patrimoine mondial de l’humanité» par l’UNESCO).

Marqué par un climat doux et tempéré, le Bergeracois est une terre propice au développement de la vigne. Des vins de Montravel aux vins de Monbazillac ce sont 13 AOC de qualité qui accompagneront à la perfection les produits gastronomiques de notre région (foie gras, truffes, confit…).

Enfin, le Bergeracois possède des espaces naturels de grande qualité. De nombreuses possibilités de randonnées vous permettront de découvrir nos forêts du Landais et de la Béssède encore préservées et, en canoë, les fabuleux cingles de Trémolat et de Limeuil.

Bergerac

Au cœur de la vallée de la Dordogne, au centre de vignobles prestigieux (Monbazillac, Pécharmant), Bergerac vous séduit par son charme et la douceur de son climat. C'est la capitale du Périgord Pourpre.

Le bourg est né véritablement au XIème siècle, avec le château situé au bord du fleuve. C'est là, tout autour du château, que se forma le premier noyau d'habitation. Il était flanqué de deux ports (port de Parditte et port de Cadouin) où, plus tard, les gabares apportaient les produits du haut-pays, notamment le bois et d'où l'on expédiait les vins de Bergerac vers l'Angleterre et la Hollande. Au Moyen Age, la ville était prospère et dynamique, tirant ses ressources d'un commerce florissant.

Les siècles passant, le château fut détruit (il était situé sur l'actuel port, quai Salvette), les constructions en brique et en pierre remplacèrent progressivement les fragiles maisons de bois. Avec le développement de la ville au-delà de ses remparts, le centre d'activité se déplaça. Peu à peu, le commerce fluvial déclina, comme le fit tout le quartier du port peuplé principalement d'artisans, de pêcheurs et d'ouvriers.

Aujourd'hui, le "Vieux Bergerac" est l'orgueil des Bergeracois et le lieu privilégié des touristes qui envahissent par milliers ses placettes, ses rues et ses musées, admirent ses immeubles restaurés à colombages et pierres apparentes


A History of Bergerac

Bergerac, in the heart of the Dordogne valley, is surrounded by prestigious vineyards (Monbazillac, Pécharmant). You will be captivated by the charms and mild climate of the Périgord Pourpre capital.

The borough itself was born in the XIth century as a château on the river's edge. It was around the château that the first habitations were founded. It was flanked by two gates (Parditte Gate and Cadouin Gate), where barges later brought goods from up-stream, wood in particular, and whence Bergerac wines were sent to England and Holland. In the Middle Ages the town was prosperous and dynamic, flourishing trade providing its resources

As the centuries went by, the château was destroyed (it was sited on the pres-ent-day port, quai Salvette), and brick and stone buildings progressively replaced the flimsy wooden houses. With the town developing outside its ramparts, trade moved out too. Trade on the waterway declined gradually, as did the whole of the port quarter, mainly inhabited by artisans, fishermen and workers.

Today "vieux Bergerac", the old part of the town, is the pride of the Bergeracois, and immensely popular with the thousands of visitors who tour its small squares, streets and museums, and admire the re-stored stone and timber buildings.


Cliquez ici et découvrez les photos de Bergerac

OFFICE DE TOURISME*** DE BERGERAC POURPRE

PAYS DES BASTIDES - Agence de Développement Touristique

Beaumont du Périgord

Bastide anglaise fondée en 1272 par Lucas de Thaney, sénéchal de Guyenne, au nom du roi d'Angleterre Edouard Ier.

Construite sur l'emplacement d'une agglomération plus ancienne, Beaumont n'a conservé que quelques vestiges de ses fortifications mais présente encore de nombreuses maisons à arcades.

L'église du XIIème siècle est remarquablement délimitée de quatre tours puissantes qui, en cas de siège, constituaient aux Anglais le dernier réduit de défense de la ville.

C'est à l'extérieur de la ville que l'on peut admirer les vestiges des remparts notamment la porte fortifiée de Luzier du XIIIème siècle.

Is an English Bastide founded in 1272 by Thomas de Thaney, Steward of Guyenne, under King Edward Ist of England.

Beaumont was built on the site of an existing town, and although it has retained only a few of its fortifications, it still has many buildings with arcades. The XIIth century church is surrounded by four spectacular fortified towers which, under siege, were the last defence of the town left to the English.

The vestiges of the ramparts and especially the XIIIth century fortified Luzier Gate can be best admired from outside the town.

OFFICE DE TOURISME DU PAYS BEAUMONTOIS

Eymet

Une modeste bourgade devait exister dès les VIIème et VIIIème siècles (sépultures) et un prieuré dépendant de Moissac y fut créé dès la fin du XIème siècle, le tout protégé déjà par un Castelnaud.

Ce fut Alphonse de Poitiers, frère de Louis IX, qui accorda à la ville neuve de Hayminete sa charte de fondation, le 28 juin 1270. Ce fut sous la domination anglaise que la bastide fut érigée à peu près dans son aspect actuel et fortifiée.

Les couverts de la place principale n'ont été ajoutés qu'au cours des XIVème et XVème siècles. La bataille d'Eymet du 1er septembre 1377 constitue un événement important dans la reconquête de la Guyenne par Du Guesclin. Après la période de la guerre dite de Cent ans, ce fut l'implantation du culte réformé, qui aboutit, au moment de la révocation de l'Edit de Nantes, à un exode massif des forces vives de la région.

Si l'on ne sacrifie que modestement au nouveau culte de la Révolution qui fut marquée surtout par la présence de Lakanal et de nouveaux exodes, la vie y demeura assez paisible jusqu'aux deux dernières guerres.

A History of Eymet

A large village must have existed as early as the VIIth and VIIIth centuries (sepultures), a priory, attached to Moissac, was founded as early as the end of the XIth century, and this was all protected by a "castelnaud".

It was Alphonse de Poitiers, brother of Louis IX who conferred a charter of foundation on the new town of Hayminete on 28th June 1270. The bastide was erected more or less as it is today, and fortified, under English domination. The main square was only covered during the XIVth and XVth centuries.

The battle of Eymet on the 1st September 1377 formed an important part in Du Guesclin's reconquering of Guyenne. After the "Hundred Years War" the Reformed Church took over, which, at the time of the revocation of the Edict of Nantes, resulted in a massive exodus of the region's driving forces.

Only modest sacrifice was made to the new cult of the Revolution, which was ma-rked especially by the presence of Lakanal and by a new exodus. Life remained relatively peaceful up until the two World Wars.

OFFICE DE TOURISME ** DU PAYS D'EYMET

Issigeac

Situé au sud-est du vignoble de Monbazillac, Issigeac est une petite cité qui a conservé l'originalité de ses rues étroites. Une église du XVIème siècle construite par Armande de Gontaut-Biron, avec un rare style gothique en Périgord.

Egalement intéressant, le château des évêques édifié au milieu du XVIIème siècle aujourd'hui occupé par la mairie.

To be found South East of the Monbazillac vineyards, Issigeac's quaint narrow streets remain intact. The XVIth century church is in the Gothic style, rare in Périgord, and was built by Armand de Gontaut-Biron.

The Bishop's Palace is also of interest, first built in the XVIIth century, it now houses the Mairie.

Monpazier

Monpazier est sans aucun doute la bastide la mieux conservée du Périgord, fondée en 1284, par Edouard 1er en collaboration avec Pierre de Gontaud, Seigneur de Biron, qui apporta les terrains.

Elle fut édifiée afin de compléter les lignes de défense déjà constituées avec la fondation des bastides de Lalinde, Beaumont, Molières et Roquépine, dans le but de protéger la route allant de l'Agenais aux rives de la Dordogne.

Découvrez 3 des 6 portes fortifiées d'autrefois, les maisons typiques, arpentez cette ville en forme de quadrilatère dont les vieilles rues s'étalent d'une extrémité à l'autre parallèlement aux grands cotés, croisées en leur centre formant ainsi des blocs parfaitement rectangulaires.

Visitez notamment la Place des Cornières, L'Eglise St Dominique ou encore la maison "du chapitre".

Visites guidées en Juillet et Août le mardi et le vendredi (durée environ 1h15min). 

A History of Monpazier

Monpazier is an old bastide in Perigord. It was founded by King Edward I of England in 1283. It was constructed as a rectangle 400 m by 220 m, carved up by linear and parallel streets. To be visited are, Place des Cornières, the covered market and its measures, the gates, church, alleyways and the Chapter House.

OFFICE DE TOURISME ** DE MONPAZIER

VILLAMBLARD


Situé au coeur du Périgord à mi chemin entre Périgueux et Bergerac, Villamblard se découvre comme on feuillète le livre d'une histoire vieille de 2000 ans.
Ici l'occupation humaine date en effet de la préhistoire. Des vestiges de tuiles romaines et de poteries témoignent d'un habitat gallo-romain.
Villamblard sera jusqu'à la fin du 18ème siècle un bourg important entre Périgueux et Bergerac, qui vous invite aujourd'hui à une promenade dans le passé, tintée de mélancolie et de de douceur.
Vous y visiterez librement les importants vestiges du Château Barrière (12ème au 17ème siècle) à l'entrée Ouest du bourg.
Villamblard est un bourg entouré d'une nature magnifique, un paysage vallonné fait de forêts de chataîgners, et parsemé de quelques manoirs ou châteaux qui comme partout en Périgord font la magie des lieux !

Notre Coup de Coeur: La vieille Distillerie Clovis Reymond, témoin d'un savoir faire ancestral dans la fabrication d'eaux de vie et de liqueurs...