Le château de l'Herm

Le château de l’Herm ! Un nom qui ne m’est pas inconnu ! Mon sac à dos et moi sommes donc partis à la rencontre du célèbre château du roman de Jacquou le Croquant !!

Le château se trouve au cœur du tout petit village de l’Herm. Il est ouvert d’avril à septembre (sauf en juin). Le site est gratuit pour les moins de seize ans et des tarifs pour les étudiants sont proposés. Tous les bénéfices aident à la reconstruction du château. Un carnet de jeux sera bientôt mis en place pour les enfants. Cela permet de découvrir le château de façon ludique en répondant aux questions !

Je passe le petit pont et je remarque le tracé des douves. J’arrive devant une belle bâtisse en pierre blanche. Son aspect en ruine ne fait qu’attiser ma curiosité ! Je lis les premiers panneaux explicatifs qui me donnent des informations sur le toponyme de l’Herm et les raisons de l’implantation des peuplements. La porte est très belle, le style gothique flamboyant saute aux yeux. Un panneau me montre tous les détails des sculptures : choux frisé, fleurons, personnages fabuleux, chevaliers etc… Elle en impose !

Mais je ne rentre pas tout de suite dans le château. Je préfère me diriger vers les vestiges mis au jour lors des fouilles archéologiques. Je distingue les différents espaces (four à pain, sépulture, chapelle, sol en pisé) et je comprends les évolutions dans le temps (du XIème siècle à l’époque moderne). Une vue aérienne du pisé me permet de voir les formes formées par les galets. J’aime beaucoup !

J’entre dans le château. En arrivant au rez-de-chaussée, je découvre qu’ils n’y a pas de plafond. J’ai vu sur tous les étages depuis le bas. Une passerelle en bois de chemin ! En lisant les panneaux, j’apprends l’histoire de la seigneurie de l’Herm avec la famille Calvimont. Leur arbre généalogique est représenté ainsi que des informations archéologiques. Plus loin, le cachot qui a enfermé Jacquou dans le fameux roman d’Eugène Le Roy.

J’apprécie beaucoup la clarté des panneaux qui rendent le texte intéressant et aéré. Ils sont construits à la façon d’un rapport de fouille mais le texte est accessible à tous. J’aime beaucoup le point de la fiction qui rejoint la réalité. L’enfermement de Jacquou est une fiction mais il y avait bien des personnes emprisonnées à l’Herm. La réalité se rejoint donc.

J’emprunte le sublime escalier à vis en pierre. Il n’a que 82 marches, ça va ;) Une vitrine est installée et expose certains objets découverts lors des fouilles : céramiques, vaisselles, bijoux etc…  Au premier étage, je regarde longuement la cheminée qui semble être suspendue au-dessus du sol. Les armoiries des familles sont sculptées, l’une possède  la devise des Calvimont. Plus loin, il y a les appartements de Madame.

L’aspect en ruine est très intéressant car il fait fonctionner mon imagination. J’imagine l’état des pièces, je les construis à ma façon dans ma tête ! Il n’y a pas non de plus de fenêtres ! Imaginez les vitraux !

Au deuxième étage, une autre cheminée et ce qui semble être les appartements des filles des seigneurs. Les panneaux m’informent de la protection du château depuis 1927 et les aventures de Jacquou ainsi que des révoltes des Croquants qui ont bien eu lieu à l’Herm. La fiction rejoint une nouvelle fois la réalité ! Au fond, je suis informée de la présence de latrines dans le château.

J’adore marcher sur ces planches de bois, je suis au-dessus du vide, la sensation est sympathique ! En arrivant en haut de l’escalier à vis, je découvre les voûtes en palmier. Sur les clefs de voûte, je devine les armoiries des seigneurs de l’Herm, un décor végétal ainsi que le monogramme du Christ : IHS qui signifie Iesus Hominum Salvatore (Jésus sauveur des Hommes). La conservation est extraordinaire !

L’escalier à vis plus étroit me mène dans la salle du trésor. Je me retrouve devant un très belle vue de la forêt environnante. Les gardes étaient sans doute postés ici pour surveiller. Le trésor de cette pièce se trouve dans les affiches de cinéma et des photos des films de Jacquou Le Croquant. Ces affiches sont complétées par des informations sur Eugène Le Roy et son livre. Les endroits fréquentés et cités dans le roman sont indiqués avec des photos et des cartes. Cela permet, une fois sortie de l’Herm, d’aller visiter l’ensemble de ces endroits. Un road trip façon Jacquou le Croquant ça le fait je trouve, surtout si vous êtes fan de cet univers !

Je redescends et je retourne vers l’entrée après 45 minutes dans le château. L’ambiance est chaleureuse, conviviale et familiale grâce aux propriétaires charmants et accueillants ! Le charme de l’Herm se ressent à travers les pierres et son environnement, il ne faut pas s’arrêter à son aspect en ruine ! Ce château possède une véritable histoire et il a fait fonctionner mon imagination. L’originalité de l’Herm se retrouve sur les panneaux explicatifs qui sont orientés vers un discours archéologique avec des plans, des relevés et des vestiges. Clairs et concis, ils sont accessibles pour tous.

Des balades comtés nocturnes auront lieu en juillet et en août (21/07, 4/08 et 11/08) à 21 heures !

Je recommande un arrêt au château de l’Herm aux curieux, passionnés, familles, groupes d’amis et bien sûr à tous les fans de Jacquou le Croquant !

Bonne visite !

Encore plus d’informations ici.

Le château de lHerm

Le château de lHerm
Le château de lHerm
Le château de lHerm
Le château de lHerm
Le château de lHerm
Le château de lHerm
Le château de lHerm
Le château de lHerm
Le château de lHerm
Le château de lHerm
Le château de lHerm
Le château de lHerm
Le château de lHerm
Le château de lHerm

#châteaux #périgordnoir


Retour à la page "Familiale"