La Grotte du Grand Roc et les abris préhistoriques de Laugerie Basse : entre copains, c’est super bien !

Aujourd’hui, je vous emmène avec moi passer une journée très agréable à deux pas de la ville la plus représentative de la préhistoire en Vallée Vézère : Les Eyzies. Un peu hors des sentiers battus pourtant, il y a un endroit époustouflant à découvrir, qui abrite 2 sites touristiques originaux et adaptés à toute la famille. La Grotte du Grand Roc est une grotte à concrétions qui abrite une véritable forêt de cristallisations très rares et incongrues : les excentriques. Quelques dizaines de mètres plus bas, se trouvent les Abris Préhistoriques de Laugerie Basse, un site dont vous n’avez peut-être pas entendu parler et pourtant … c’est un des sites paléolithiques de fouilles avec des abris-sous-roches les plus prolifiques de notre époque : plus de 500 objets ont été retrouvés dans le gisement, qui est classé Monument Historique. Alors, cela vous intéresse ? Ai-je éveillé votre curiosité ? En avant !


2 sites touristiques en un !

Pourquoi 2 sites touristiques ? Parce qu’ils sont côte à côte, accessibles par le même très grand parking. En face de la Vézère, vous empruntez une rampe pour arriver en face de la billetterie qui distribue la grotte à gauche et les abris préhistoriques de Laugerie Basse à droite. Opter pour le billet jumelé, vous permet de faire des économies et de profiter d’une bonne journée en famille au même endroit.

L’Histoire de l’occupation de ces deux sites commence il y a 15 000 ans, quand nos ancêtres de l’époque Magdalénienne, s’installent dans ces abris-sous-roche. En 1860, les fouilles commencent à Laugerie Basse, qui se compose de deux abris : l’abri classique et celui « des Marseilles » (celui que l’on visite aujourd’hui). Elles révéleront des centaines d’objets …

En 1924, un archéologue nommé Jean Maury, qui fait des fouilles sur le site, remarque de curieux suintements sur la falaise … Intrigué, il grimpe … Et découvre l’entrée d’une grotte ! L’épopée n’est pas aussi facile qu’aux Grottes de Lascaux (Marcel et ses amis, vous vous souvenez ?), car il lui a fallu 2 ans de travaux d’élargissement, avant de pouvoir y pénétrer. Il ne découvre alors pas une grotte ornée, comme il l’espérait peut-être, mais de délicates et somptueuses excentriques, des stalagmites et stalactites, des fistuleuses, des draperies et d’étonnantes concrétions plates et triangulaires de calcite. En 1927, la grotte est ouverte au public, pour offrir à tous le spectacle de cette beauté minérale. C’est à votre tour de la découvrir !

ENtrée Laugerie Basse

Deux sites en un, pour s’amuser entre copains

rampa d'accès Laugerie Basse et Grand Roc Une unique rampe d’accès

 

La Grotte du Grand Roc : une forêt minérale et colorée

En 1924, Jean Maury découvre donc la grotte et en y apportant par la suite de la lumière, il s’aperçoit que les concrétions et coulées de calcite, sont d’une couleur ocre, voir rougeâtre. Ceci est dû à la présence de minéraux dans le sol et l’eau d’écoulement qui ruissèle et forme les concrétions.

Lorsque vous arrivez à la Grotte du Grand Roc, vous devez faire comme Jean Maury et grimper, mais pas avec une échelle rudimentaire, avec un bel escalier solide de 76 marches ! Je vous laisse imaginer combien la vue est belle depuis ce promontoire ? L’entrée de la grotte se matérialise d’abord par un long couloir (et là, vous prenez conscience de la pugnacité de Jean Maury !), votre guide (car les visites sont uniquement guidées), prendra le temps de vous expliquer ce que vous allez voir, pour stimuler votre curiosité, mais aussi pour laisser à vos yeux, le temps de s’accoutumer à l’obscurité.


vegetation grand roc

Il faut faire un peu de sport avant d’atteindre votre but !

Panorama grand roc

Magnifique vue tout en haut des escaliers Couloir entrée grand roc

Pour accoutumer vos yeux, vous passez par plusieurs petits couloirs

grottes du grand roc

Une visite passionnante pour toute la famille


Le cheminement dans la Grotte du Grand Roc est étroit, mais pas de façon oppressante. On se sent comme dans un passage secret, l’ambiance est solennelle. Les beautés à contempler sont tout autour de vous, jusque dans le sol, qui, illuminé par la torche de votre guide, se révélera composé de calcite lui aussi ! Elisabeth, la guide qui nous a accompagné pour la visite, a passionné mes enfants, qui étaient (étonnement) silencieux et concentrés : émerveillés à vrai dire !

Je vous recommande de venir avec une paire de jumelles (très rudimentaire c’est suffisant), si vous avez envie de profiter des détails des concrétions. Elles sont translucides et fragiles (c’est pour ça qu’elles sont protégées par un filet, certains visiteurs ayant été irrespectueux par le passé, malheureusement …). Les excentriques sont des sortes de stalactites rebelles, qui évoluent dans tous les sens. C’est une vraie défiance à la gravité ! Les fistuleuses ont des formes boursouflées et presque comme des ballons de baudruche. Les triangles de calcites sont rares et on les trouve dans des petits « réservoirs » d’eau presque stagnante, fine et calme. Les concrétions de la Grotte du Grand Roc sont si particulières que certaines revêtent des formes démonstratives comme une épée, un « schtroumf », une queue de baleine


stalagtite et stalagmite

La finesse de la lente rencontre d’une stalactique et d’une stalagmite

Colonnes grand roc Ici, l’on voit nettement la couleur des concrétions, ocres

Les draperies grand roc

Des drapés

excentrique queue de baleine grand roc

Une excentrique en forme de queue de baleine

Epee concrétion grand roc Voyez-vous la forme d’épée ? Est-ce Excalibur ?

Excentriques grand roc

Les excentriques prennent des formes variées et s’élancent dans toutes les directions

Grande salle grand roc

La grande salle est très impressionnante !


Laugerie basse : des abris préhistoriques, mais si modernes !

Après ou avant la visite de la Grotte du Grand Roc, allez découvrir les abris préhistoriques de Laugerie Basse. C’est un site de fouille, ici ont été découverts des centaines d’artéfacts de la vie de nos ancêtres. Les abris sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979, au titre des "Sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère". Cela concerne également 147 gisements et 25 grottes ornées dont plusieurs sont à visiter dans la région. C’est donc cette année le 40ème anniversaire et une occasion de plus de visiter n’est-ce pas ? :)

Laugerie Basse n’est pas un site à l’attrait évident au premier abord, car pour les profanes que nous sommes, il n’est pas aisé de comprendre le processus de fouille, la stratification etc. C’est pour cela que la scénographie du site est extrêmement importante, pour la facilité l’accès à ce contenu scientifique et historique de grande valeur. Ce travail de muséographie a été très bien fait, grâce aux nouvelles technologies qui valorisent, sans se substituer ou dénaturer, les merveilles à découvrir.

Les jetons pour les tablettes Laugerie Basse

Les jetons permettent de télécharger du contenu informatif sur la tablette

 

La visite commence à l’accueil, où les enfants sont équipés d’une tablette… Pour découvrir le site de façon ludique ! C’est un accessoire bien fait, qui ne va pas inutilement mobiliser l’attention des enfants. Elle a de multiples fonctions. Commencez la visite par une petite photo souvenir « Le Photomagnon », à prendre avec la tablette, que vous pourrez vous envoyer par e-mail. Juste à côté, se trouve un petit musée où sont exposées des reproductions des principaux outils trouvés sur le site. Vous enfilez alors des lunettes 3D pour visionner un film d’une dizaine de minutes qui vous plonge dans l’historique de ce que vous allez visiter. Précisons que le film est accessible et intéressant aussi pour les enfants !

carte postale laugerie basse

Notre photo souvenir !

Abri des Marseilles Laugerie basse

 Sous l’abri des Marseilles

Falaise Laugerie Basse

Derrière l’éboulis de rochers, regardez comme la falaise est haute !


La visite commence vraiment après un petit portillon où vous entrez dans la zone de fouille. La tablette entre alors en jeu ! Vous poser au sol un jeton, vous le scannez et la tablette vous présente un petit jeu avec des informations sur les outils retrouvés lors des fouilles. Une fonction permet de faire une visite virtuelle : vous tenez la tablette en face de vous voyez le paysage qui vous entoure, comme nos ancêtres il y a 15 000 ans ! C’est passionnant et instructif. Vous déambulez ainsi dans le site, les adultes peuvent avoir un surplus d’informations grâce à des panneaux, les enfants seront heureux d’apprendre en s’amusant avec la tablette. La partie la plus impressionnante est en contrebas, en-dessous des impressionnants éboulis de roches calcaires. On y voit une coupe stratigraphique intacte (c’est rare) et vous allez même la traverser pour arriver à un espace charmant avec une petite mare.

coupe stratigraphique laugerie basse

La coupe stratigraphique en contrebas

Tunnel laugerie basse Passez dans le tunnel et voyagez dans le temps … petite marre laugerie basse

La jolie petite marre

 

Les ateliers de Laugerie basse

Les enfants et les grands enfants que nous sommes tous, peuvent participer pendant les vacances scolaires et à la belle saison, à des ateliers. Un animateur vous présentera des artefacts de la vie de tous les jours de nos ancêtres, et à l’aide d’un jeu amusant de questions/réponses, vous êtes invités à vous projeter dans le quotidien sur un camp magdalénien. A quoi sert cet objet ? Est-ce un propulseur, un tranchoir ? Et comment faisaient-ils pour faire cuire leur nourriture, dans leurs récipients en peau ?

Nous avons ensuite tous été conviés à observer, puis reproduire, la construction d’un arbi sous-roche. Il faut nouer les peaux sur une structure en bois adossée à la falaise, puis aménager l’intérieur avec des végétaux séchés et des tapis de sol en peau. Les enfants ont adoré et le plus grand a même eu le droit à une démonstration d’étanchéité très probante (nous avons versé de l’eau sur la tente).


Construction atelier abri-sous-roche laugerie basse

Construction de notre abri-sous-roche

atelier laugerie basse

Test d’étanchéité, c’est bon, il n’y a pas d’eau à l’intérieur !

abri sous roche

On travail tous de concert, pour apprendre !


Pour connaître la nature des ateliers et leurs horaires, rendez-vous sur le site Internet des abris de Laugerie Basse.


En savoir plus

 

Vous avez aimé ce reportage ? Abonnez-vous à notre page Facebook pour voir de nouveaux reportages régulièrement ! 


Retour à la page "Familiale"