dans le sac à dos d'Auriane

L'abri du Cap Blanc

L’abri du Cap Blanc est situé sur la commune de Marquay, à quelques kilomètres des Eyzies. Il renferme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la sculpture monumentale préhistorique !! Le billet d’entrée est à récupérer à la billetterie de Font-de-Gaume à la sortie des Eyzies. Le site est gratuit pour les moins de 18 ans et pour les 18-25 ans. Des tarifs réduits sont proposés aux groupes de 20 personnes minimum !

J’arrive sur le parking de l’abri. Je dois marcher 200 mètres pour arriver à l’accueil. C’est un sentier rocailleux qui descend donc il n’est pas très adapté aux personnes à mobilité réduite. Cela dit, une autorisation peut être demandée pour venir sur les lieux en voiture. Mon coup de cœur revient à la vue depuis le parking sur le château de Commarque !!!

La visite commence. Les photos ne sont pas autorisées à l’intérieur. La guide m’explique que Cap Blanc est un site d’habitat, sépulcral et d’art. Il fait partie d’un ensemble de sites de la vallée de la Beune et elle me montre ces différents sites sur une photo aérienne. J’apprends les techniques de gravures des différentes cultures préhistoriques et quelques photos permettent d’agrémenter son discours !

J’entre ensuite dans l’abri. L’explication commence par les chantiers de fouilles qui ont eu lieu ici. Les premiers datent de 1909-1910 et les méthodes utilisées étaient assez abrasives. Je vois la limite du sol d’origine et les différentes stratigraphies grâce à la découpe faites lors d’autres fouilles plus professionnelles dans les années 1960.

J’apprends que l’abri  a eu deux phases d’occupation : l’une dans les -14000 et l’autre dans les -12000, il y a donc eu une grande phase d’abandon. La frise monumentale date de la première occupation. J’aperçois la première figure à gauche qui représente un bison ou un auroch en haut-relief. Viennent ensuite les chevaux, certains possèdent un bison en bas-relief incrusté dans la nuque ou le ventre. La sculpture est impressionnante, d’une telle monumentalité qu’elle me rend muette !

Les artistes ont utilisé la perspective pour ces représentations, un cheval au premier plan et un autre au second plan ! Les animaux ne sont pas placés là par hasard ! J’arrive au cheval central de la composition, le seul réalisé en grandeur nature (2 mètres 10 du nez à la queue). Il est sublime, la crinière en mode « punk » et selon la lumière, la représentation change. Le cheval est donc animé : soit j’ai en face de moi un cheval méfiant, soit je suis face à un cheval attentif car les deux oreilles réapparaissent ! Au-dessus, deux loups hypothétiques.

Un petit cheval en bas-relief complète la composition mais je n’ai ici que le moulage, l’original est au Muséum de Bordeaux.

Au sol, la reconstitution de la fameuse sépulture retrouvée lors des fouilles. La tombe date de la première occupation et c’est sans doute après l’enterrement de l’individu que le site a été abandonné. Il s’agit d’une femme en position fœtale et entourée de silex et d’éléments de parures qui semblent être des offrandes. Après les analyses, son âge était d’environ 25 ans et sa taille entre 1m60 et 1m70 ! Je suis un peu la dame du Cap Blanc moi aussi !

Plus loin, un autre boyau de paroi est sculpté de trois autres figures, deux chevaux et un bison. Il y a donc un jeu de symétrie dans cette composition autour du cheval central. Les animaux se répondent, les bisons à chaque extrémité se font face et le troupeau de chevaux est tranquillement au centre.

Enfin, la guide m’explique que des traces de pigments ont été retrouvées sur les parois, toutes les sculptures étaient donc peintes en rouge !! C’est impressionnant rien qu’en l’imaginant.

La visite se termine après une heure de contemplation. Je fais le tour du petit musée qui expose des objets retrouvés lors des chantiers tels des silex et une reconstitution de la dame du Cap Blanc ! Elle est très jolie !

Pour les passionnés d’art préhistorique et de gravures, le Cap Blanc est un site qu’il ne faut pas louper. La gravure monumentale est unique et très impressionnante, pleine d’émotion ! Des animations sont proposées l’été pour les enfants avec de la gravure (tous les mercredis à 14h30) et de la peinture (tous les vendredis à 15h). Ces animations sont payantes et la réservation est obligatoire.

Labri du Cap Blanc

Labri du Cap Blanc
4Labri du Cap Blanc
Labri du Cap Blanc
Labri du Cap Blanc

#abri #périgordnoir #préhistoire


Retour à la page "Dans le sac à dos d'Auriane"