Le château de Biron

Le château de Biron est situé tout au sud du département, à la frontière du Lot-et-Garonne. Il est à une dizaine de kilomètres de la bastide de Monpazier. J’aperçois depuis mon pare-brise sa silhouette imposante qui domine le paysage, ce n’est pas un tout petit château !

Il y a des emplacements pour se garer en bas du château et des parkings plus grands si vous prenez la direction de Monflanquin lorsque vous arrivez au village. Je traverse ce dernier : j’ai l’impression d’avoir fait un bon dans le temps, le village de pierres jaunes est authentique avec un cachet remarquable. L’empreinte médiévale est partout !

Je monte en direction de l’entrée du château, ça grimpe ! Je passe la grande porte pour arriver dans la cours basse où se trouve la billetterie. La boutique est aussi en plein air, c’est original ! Il y a un billet combiné avec le cloître de Cadouin, cela vous permet d’avoir des réductions. L’entrée est gratuite pour les enfants de moins de quatre ans. Les chiens sont autorisés et les poussettes doivent rester dans la chapelle pendant la visite. Les visites sont libres ou guidées, il y a également des audio-guides.

Je commence ma visite qui sera libre. J’entre dans l’imposante chapelle dont la porte sculptée annonce la couleur. Son aspect fortifié m’interpelle, son architecture est originale et la hauteur des voûtes est impressionnante. Le vitrail central éclair les gisants des anciens seigneurs des lieux, ils sont sculptés et j’ai la place de tourner autour pour admirer tous les décors.

Je ressors de la chapelle pour traverser la cours basse. Il y a la citerne et les petites écuries. La vue sur le village est déjà superbe, les maisons s’agglutinent juste en-dessous de moi. Je me dirige ensuite vers la tour de la recette qui était le lieu où le seigneur percevait ses redevances. Il y a des explications historiques, des illustrations. Le sol est constitué de tomettes laissées brutes et d’une cheminée. Le deuxième étage semble restauré avec un beau parquet et le troisième niveau me permet de voir la charpente en bois. Je redescends l’escalier à vis et je finis par la boulangerie et ses fours à pain. En levant la tête, je peux admirer la tour dite « anglaise » qui est le donjon. Son architecture est différente du reste du château, les traces d’incendie sont perceptibles et la pierre est de couleur jaune-rouge. On ne peut pas la louper !

J’emprunte maintenant le bâtiment carré au centre de la cours basse, je monte un escalier et après plusieurs marches, j’arrive à la première terrasse. Les personnes en bas commencent à se transformer en petites fourmis. J’admire le toit de la chapelle et l’étendue forestier tout autour. Je traverse un couloir surmonté de très belles clefs de voûte pour arriver dans la cour d’honneur. Plusieurs portes s’offrent à moi, je suis un peu mon instinct et je monte un escalier à vis qui m’amène à la terrasse supérieure. Je me retrouve donc à une altitude plus haute que la terrasse précédente, je vous laisse deviner le panorama !

Je redescends de nouveau, j’entre dans les petites cuisines puis je visite le logis seigneurial. Je traverse la grande salle de réception avec sa cheminée sculptée et ses tomettes brillantes. La grande table habille la pièce ainsi que l’arbre généalogique des seigneurs de Biron. Plus loin, il y a le donjon polygonal où le coffre est bien scellé. Les pièces se ressemblent dans leur aspect architectural et décoratif, il y a toujours des tomettes, des vitraux et des cheminées monumentales. Aucune salle n’est meublée à Biron, il faut donc faire appel à notre imagination pour faire revire les lieux. Je trouve cela très intéressant, chacun à sa propre vision de la vie de château ! Après quelques salles et quelques escaliers, j’arrive de nouveau dans un grenier. Je retrouve une charpente en bois en forme de coque de bateau retournée. Il y a une belle vue sur l’église du village depuis la fenêtre.

Comme vous pouvez le deviner, il y a beaucoup de marches à Biron, je monte et je descends, je comprends pourquoi il est préférable de laisser sa poussette à la chapelle. Les marches ne sont pas hautes et assez simples à gravir, la visite reste tout de même agréable et ne se transforme pas en stage sportif ! De nouveau dans la cour d’honneur, je me dirige vers le péristyle avec ses six colonnettes jumelées donnant un air de loggia aux lieux. La terrasse ressemble à un petit jardin, c’est fleuri et la vue est dégagée. Les marches permettent de se poser un instant, c’est reposant ! Mine de rien, le château est très calme !

Au rez-de-chaussée, je visite la grande cuisine. Le mot « grand » est très bien approprié, la pièce est immense, j’entends mes pas résonner. Il y a les vestiges des éviers, des fours et des fourneaux. J’imagine déjà le personnel s’empresser de faire le repas du seigneur. Je découvre avec surprise un menu médiéval : il est bien garni avec cinq plats ! Ils ne rigolaient pas au Moyen Age !

Demi-tour pour visiter l’exposition de peintures contemporaines située dans la salle rénovée dans la cour d’honneur. Cette exposition s’est installée sur deux étages, l’escalier monumental qui permet d’y accéder me fait de l’effet. Les photos ne sont pas autorisées dans cette partie du château. Cela dit, vous trouverez des peintures, des sculptures ainsi que des créations colorées et originales. Cela fait un contraste avec l’ancienneté du château et la nouveauté des œuvres, Biron abrite plusieurs siècles d’histoire et de courants artistiques.

Une fois mon tour de l’exposition terminée, je retourne dans la grande cuisine et je passe le cabinet Renaissance qui abrite de très belles peintures murales. Je passe le chemin de ronde (les gardes avaient une belle vue !) et j’emprunte le dernier escalier à vis du château : la conciergerie. Une fois la porte de la conciergerie fermée, je me retrouve devant la billetterie, la boucle est bouclée !

J’ai mis à peu près 1h30 pour visiter le château librement. Il y a des panneaux explicatifs qui permettent de comprendre l’utilité des pièces et l’histoire du château. Je n’ai pas vraiment d’ordre de visite à donner, j’ai un peu fait la mienne au feeling. J’ai fait des tours et des détours avec plaisir !

Le château de Biron est un très beau monument, un très bel héritage de l’architecture médiévale et Renaissance en Périgord. Les époques se succèdent pour me faire voyager dans le temps. Ce château est doté de très beaux panoramas qui permettent d’avoir une vision à 360° sur la campagne environnante. Je vois même Monpazier au loin et, avec de bonnes jumelles, j’aperçois Monflanquin ! Même si les pièces ne sont pas garnies de meubles, j’ai ressenti la vie du château à l’intérieur !

Il y a des animations pour les enfants : atelier d’héraldique, d’architecture et de frappe de monnaie. Il faut demander à l’accueil pour les horaires. Des chasses au trésor sont organisées tous les vendredis à 10 heures pendant la période estivale. Il faut réserver pour y participer. Pour continuer un peu le plaisir, il y a une exposition artisanale en bas du château. Le marché des producteurs a lieu dans le château tous les jeudis à partir de 18 heures. Je recommande ce site à toutes les personnes qui se baladent dans les environs de Biron.

Bonne visite !

Encore plus d’informations ici.

Le château de Biron

Le château de Biron

Le château de Biron
Le château de Biron
Le château de Biron
Le château de Biron
Le château de Biron
Le château de Biron
Le château de Biron
Le château de Biron
Le château de Biron
Le château de Biron
Le château de Biron

#châteaux #périgordpourpre


Retour à la page "Culturelles"