La nocturne au château de Puymartin

Tous les mardis soirs de l’été, le château de Puymartin offre à tous les visiteurs une nocturne dès 20h30. Ce château, notamment connu pour sa fameuse légende de la Dame Blanche, propose trois visites d’une heure à l’atmosphère particulière. Les visites débutent à 20h30, 21h30 et 22h30. Il faut impérativement réserver le créneau horaire de son choix pour avoir le plaisir de vagabonder de nuit à Puymartin. Les prix sont les mêmes qu’en journée, il y a des réductions pour les étudiants.

Je récupère mon entrée ainsi que le programme de la soirée et j’attends sur la terrasse le début de la visite qui est guidée. C’est Mélissa qui a le plaisir de me faire découvrir Puymartin. Je remonte l’allée principale en suivant les bougies qui annoncent une atmosphère cosy. Je m’arrête devant la porte du château puis elle me raconte un peu son historique et sa construction médiévale qui débute au XIIIème siècle.

Soudain, une fumée bleue surgit des créneaux et des voix se font entendre. Deux comédiens sortent des tours, il s’agit du premier tableau inspiré de « la tempête » de Shakespeare. Le mât bouge, la mer semble agitée. La tempête finie, une étrange forme apparaît et délivre un message à Jean de Saint-Clar. Sa défunte épouse, la Dame Blanche, lance un sort à son mari et à son valet en les transformant en animaux. Ils retrouveront leur aspect humain lorsqu’ils auront pris conscience de l’importance de la sagesse et de la tolérance. Je comprends mieux la suite du programme qui est dédié aux fables de la Fontaine, ces dernières feront réfléchir n’importe qui sur l’importance des qualités précédemment citées !

Je pénètre à l’intérieur du château, dans la cour d’honneur. Des chaises sont mises à notre disposition pour écouter la fable du corbeau et du renard. Un ballon sert de fromage, il s’envole vers les nuages. S’ensuit l’explication de l’architecture avec les portes et les ouvertures. La statue de Saint-Louis au-dessus de la porte nous regarde tranquillement. Le soleil commence à se coucher, les bougies amène un petit côté intime et mystérieux au château. S’ensuit la Besace puis je rentre dans la première salle de Puymartin : la salle du bas. La table est dressée et je retrouve la grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf ainsi que le lièvre et la tortue. Une distribution de bonbons est faite, les comédiens savent mettre l’intonation qu’il faut pour me faire voyager à travers leurs paroles. Je découvre et redécouvre des fables que j’apprenais à l’école ! L’ambiance est détendue, plusieurs rires fusent au fur et à mesure des représentations ! Aux murs, quelques tableaux de famille dont les détails sont donnés par la guide.

J’emprunte maintenant l’escalier à vis. Il n’y a pas de Dame Blanche en vue pour l’instant. J’arrive dans une chambre dont les poutres et les plafonds sont peints. Il y a également plusieurs tapisseries aux murs. Le lion et le rat nous font un petit discours puis je me dirige vers le grand salon qui est également peint. Le mobilier est assez impressionnant mais je remarque que l’on regarde majoritairement les comédiens plutôt que la décoration des pièces du château.

Je monte encore pour découvrir une pièce dotée d’un parquet qui craque sous mes pieds. Il s’agit de la tour. Après la fable du loup et de l’agneau, le groupe est divisé en deux puisque la pièce suivante est assez petite (il s’agit du « cachot » de Thérèse de Saint-Clar !). Je reste dans la salle des gardes où la guide me parle des représentations mythologiques accrochées un peu partout sur les murs. Elle m’apprend que ces œuvres d’art étaient destinées aux chambres des enfants. Les belles histoires morbides représentées sur chaque œuvre sont idéales pour permettre aux enfants de faire de beaux rêves !!

L’autre groupe sort de la pièce, il ne semble pas être traumatisé, ni avoir l’air d’avoir vu un fantôme ! Je pénètre dans cette toute petite pièce dont la porte était murée. Une seule fenêtre me permet d’avoir un peu d’air. La guide me raconte un peu la légende de cette femme prisonnière pendant dix, voire quinze ans de sa vie. Elle aurait été emmurée par son époux après sa mort. Elle recevait sa nourriture depuis une trappe toujours visible et des médiums ressentent sa présence à travers deux murs en particulier.

Elle n’a pas l’air de se manifester, je redescends donc vers la cour pour le dernier acte : le sonnet de Shakespeare. Lors du discours du comédien, une fumée blanche apparaît et Thérèse de Saint-Clar indique à son époux qu’il est libéré. Plusieurs ballons s’envolent et les comédiens nous saluent.

Je suis reconduite à l’accueil, la nocturne se termine au bout d’une heure. J’ai trouvé cette nocturne originale, je n’imaginais pas avoir à faire à une telle scénographie lorsque j’ai réservé. Il est vrai que la légende de la Dame Blanche attise la curiosité de chacun, une nocturne alimente cette atmosphère hantée qui nous fait frissonner. C’est pourquoi, lors de mon entrée au château, je m’attendais à être guidée par la Dame Blanche ou à pouvoir flâner dans le château en suivant ses pas !

Je n’ai pas frissonné de la soirée, cela dit j’ai découvert un tout autre univers tout aussi charmant : les fables délivrent un message que chacun interprète à sa guise, les comédiens étaient dynamiques et humoristiques. Ils ajoutent une autre âme au château ! Le petit bémol, selon moi, est que la nocturne est trop courte. Le but d’un tel événement est de rester un long moment entre les quatre murs du château pour le découvrir autrement, surtout à travers la fameuse légende de Thérèse de Saint-Clar. Pour autant, le cadre est chaleureux et les lumières tamisées permettent un éclairage particulier du château.

Attention à la Dame Blanche !

Encore plus d’informations ici. 

La nocturne au château de Puymartin

La nocturne au château de Puymartin
La nocturne au château de Puymartin
La nocturne au château de Puymartin
La nocturne au château de Puymartin
La nocturne au château de Puymartin
La nocturne au château de Puymartin
La nocturne au château de Puymartin
La nocturne au château de Puymartin
La nocturne au château de Puymartin
La nocturne au château de Puymartin
La nocturne au château de Puymartin
La nocturne au château de Puymartin

#châteaux #nocturne #périgordnoir


Retour à la page "Culturelle"