• Accueil
    • Tourisme
      • Déguster
        • Les Vins de Bergerac
          • Le Vignoble / Les Vins de Bergerac

Le Vignoble / Les Vins de Bergerac

LE TERROIR ET LES HOMMES

C'est, selon toute vraisemblance, les Romains qui plantèrent la première vigne en terre de Bergerac, et au premier siècle de notre ère le poète Ausone, vigneron et consul, vante déjà l'excellence des crus nés sur les rives de la Dordogne.Des vins qui se partagent

L'histoire ne démentira pas son jugement. Car, à l'image des plus grands terroirs du monde, celui de Bergerac réunit toutes les conditions qui font éclore un grand vignoble : un climat chaud, celui de l’Aquitaine, que tempère la fraîcheur de la rivière. Des expositions en coteaux ou en plateaux conjuguant les bénéfices d'un ensoleillement maximum à ceux d'un parfait drainage des eaux pluviales. Des sols pierreux ou calcaires dont la pauvreté fait justement la richesse, car elle impose à la vigne efforts et souffrance pour créer les arômes les plus rares.

Ces richesses de la nature ne seraient rien sans le savoir-faire des hommes dans l'alliance des cépages et des sols, les mille soins prodigués à la vigne, leur art de la vinification et de l'élevage.

Carte des vins Bergerac et Duras

En terre de Bergerac, ce métier à 2 000 ans. C'est dire combien l'expérience de générations de vignerons l'a cultivé jusqu'à en faire un art presque parfait.

Aujourd'hui, tous ces hommes s'emploient à marier l'héritage de cette tradition avec les plus récentes innovations de la science œnologique. Ainsi, d'immenses efforts ont été entrepris, privilégiant la qualité et le traitement de la vendange, la mise en bouteille à la propriété, la conduite de la vinification et l'élevage selon de nouvelles techniques naturelles.

Dépositaire d'un terroir situé au carrefour millénaire d'échanges et de passages, le vigneron bergeracois possède un sens de l'hospitalité empreint de simplicité, une bonhomie et même parfois une truculence qui font quelque peu oublier un autre trait fondamental de son caractère : la ténacité

Les vignerons d'exception

LE VIGNOBLE


Le vignoble de Bergerac

Le vignoble est une part très importante de la gastronomie et de la culture périgourdine.

S'il se développait dans la plus grande partie du département avant la crise phylloxérique, il ne concerne plus que le Bergeracois.

Il représente par contre la partie la plus importante et la plus dynamique de l'économie agricole de cette région.

La production est variée puisqu'elle recouvre tous les types de vins : rouges, blancs, secs ou liquoreux, vins primeurs ou de garde. La multiplication des appellations correspond à cette diversité des territoires et des productions.
C'est une production de 500 000 à 550 000 hl de vins d'AOC (Appellation d'Origine Contrôlée).

Rouges et blancs sont actuellement à égalité, alors que les blancs (surtout moelleux) représentaient 80 % de la production dans les années 50. La totalité des vins d'AOC est regroupée autour de la vallée de la Dordogne. Elle peut être divisée en trois zones relativement homogènes :

LE SUD-DORDOGNE

d'Eymet au Sud jusqu'à la vallée et d'Issigeac à l'Est jusqu'à Saussignac.
C'est là qu'on va trouver le gros potentiel du vignoble, sur le coteau sud de la Dordogne, où la viticulture est une quasi-monoculture.

Vignoble de Saussignac

Les appellations Monbazillac et Saussignac en font partie. Ce sont des terres argilo-calcaires, devenant de plus en plus calcaires en allant vers le Sud.

LE BERGERACOIS NORD

de Mouleydier à l'Est au Fleix à l'Ouest. Zone de petite production à dominante rouge. C'est une structure de petites exploitations, souvent en polyculture, incrustées dans des zones boisées importantes, à l'exception du vignoble de Pécharmant, qui présente un autre îlot de monoculture.

Le Pécharmant

L'OUEST

Vélines, Villefranche-de-Longchapt. C'est le secteur des Montravel pour les blancs, mais les Bergerac rouges y sont aussi bien représentés. C'est aussi une zone de petites exploitations à forte implantation coopérative.

Terrains, paysages, tout fait plutôt penser à une enclave bordelaise en AOC Bergerac, plus qu'à une terre périgourdine. Elle n'est séparée des AOC Bordeaux et Entre-deux-Mers que par la rivière.

Minzac ou Villefranche jouxtent les côtes de Castillon et le Saint-Émilionnais.

Vins de Montravel

MONBAZILLAC

Au cœur du Périgord, au Sud de Bergerac, en Dordogne, le vignoble s'étend sur les communes de Monbazillac, Colombier, Pomport, Rouffignac-de-Sigoulès et Saint-Laurent-des-Vignes.

En tout 2 700 ha au sol essentiellement argilo-calcaire, encadrés par les vallées de la Dordogne et de la Gardonnette.

Vins de Monbazillac

LES VINS

- LES ROUGES -

BERGERAC ET CÔTES DE BERGERAC:

produits sur l'ensemble de l'aire d'AOC. Les cépages utilisés sont les cépages bordelais traditionnels : Merlot, Cabernets Franc et Sauvignon, auxquels s'ajoute le Malbec, plus connu à Cahors. Ce sont en général des vins souples, fins, à parfum de fruits rouges, assez peu tanniques, à boire dans les deux à trois ans suivant la récolte.
Les Côtes de Bergerac, de par leurs critères d'agrément de plus en plus stricts, sont des vins de garde, plus structurés, plus riches, pouvant se conserver cinq ans et plus.
L'amateur curieux pourra trouver d'excellents produits au détour des chais, pour un rapport qualité-prix assez exceptionnel.

PÉCHARMANT :

le Saint-Émilion du Bergeracois, comme on aime à l'appeler. Petite zone au nord de Bergerac (300 ha seulement !), ses sols, son exposition et ses faibles rendements lui donnent un caractère exceptionnel.
Ces vins sont concentrés, riches et de longue garde ; la macération plus ou moins longue pourra donner des vins traditionnels, tanniques, à attendre, ou bien des vins plus souples, correspondant mieux aux palais modernes.
L'élevage en barriques neuves se fait sur plus de la moitié de la production, donnant des arômes vanillés et une rondeur admirable à ce vin.

- LES ROSÉS -

C'est une production en pleine expansion dans notre région : ils sont élaborés le plus souvent par saignée (macération courte et vingt-quatre heures maximum) et à base de Cabernet Sauvignon.

Ce sont des vins à boire jeunes et frais. Ils sont flatteurs, rafraîchissants et parfumés.

- LES BLANCS SECS -

BERGERAC ET MONTRAVEL

voilà des vins en constante amélioration grâce aux progrès de l'œnologie.
Le cépage essentiel est le Sauvignon, pur ou associé à la Muscadelle ou au Sémillon.
Ce cépage est réputé pour son parfum intense et fin de buis, bourgeon de cassis, lierre...
Les blancs secs "classiques" sont frais, fruités légèrement carboniques et à boire dans l'année si possible.
Les "nouveaux", élaborés par macération, fermentation et élevage sur lies en barriques, sont plus ronds, d'arômes plus complexes, et pourront se conserver plusieurs années en se bonifiant.

- LES BLANCS MOELLEUX -

CÔTES DE BERGERAC MOELLEUX, SAUSSIGNAC, HAUT-MONTRAVEL, ROSETTE, CÔTES DE MONTRAVEL :

ces vins bien équilibrés, qui étaient la production traditionnelle du Bergeracois, sont à redécouvrir. Grâce aux progrès de l'œnologie, les goûts de soufre et les chaptalisations excessives ont disparu.
Ce sont des vins souvent fruités, fins, n'empâtant pas la bouche. Servis bien frais, ils peuvent être consommés autant aux repas qu'en dehors.

- LES BLANCS LIQUOREUX -

MONBAZILLAC
ce sont de grands vins liquoreux, élaborés grâce à l'action de la "pourriture noble" qui concentre le sucre dans les grains. Ceux-ci sont ensuite vendangés par "tries successives", pour ne ramasser que les meilleurs. C'est dans le Monbazillac que l'on atteint la plus grande qualité de sur maturation. Les grandes années comme 1990 ou 1995 peuvent donner des moûts atteignant 24° (rassurez-vous : quinze ou seize seulement se transformeront en alcool). Ce sont des vins amples, ronds, très parfumés et vieillissant bien. Jamais commercialisés avant un an, ils gagnent à attendre avant d'être consommés, pour être plus fins et plus complexes.
Très différents des autres liquoreux ; leurs arômes de miel d'acacia, de rôti, leur donnent une typicité remarquable. 

Ambiance conviviale des vins de Bergerac

Découvrez les vins de Bergerac et Duras en vidéo !