dans le sac à dos d'Auriane

Les cabanes du Breuil

« Les cabanes du Breuil » tiens, tiens ! Le nom m’attire et je décide d’y emmener mon sac à dos. Sur la route entre les Eyzies et Sarlat, une ferme atypique m’ouvre ses portes ! Les cabanes sont ouvertes toute l’année et je pense qu’à chaque saison, le charme opère !

La visite est libre, je suis aidée d’un petit livret et des numéros sur chaque cabane. Pour profiter d’une visite guidée, téléphonez avant pour réserver un créneau horaire !

La première cabane que je rencontre est celle des oies. C’était l’ancienne maison du bourrelier, transformée par la suite en séchoir à châtaignes. Les bories sont magnifiques, en pierre jaune avec un toit en lauze qui se marie si bien avec le paysage environnant. Je suis tout de suite sous le charme de ces bâtisses ! Je rencontre les poules, les lapins, les canards ainsi que les oies et leurs petits. Elles sont bien à l’intérieur, à l’ombre !

La ferme est toujours habitée et en fonctionnement, les propriétaires actuels pérennisent le travail et les traditions de leurs ancêtres. Je découvre les trois cabanes jumelées qui, de l’extérieur, apparaissent comme une seule et même cabane ! Mes amies les oies sortent de leur borie pour venir me tenir compagnie ! J’aime la vie à la ferme !!

En entrant dans la cabane des cochons, j’apprends quelques techniques de construction. Les bories sont le résultat d’un empilement de pierres sèches, il n’y a aucun liant pour tenir l’ensemble, c’est ça le plus extraordinaire !! Du matériel agricole est exposé et j’admire avec attention ces coupoles de pierres qui servent de toiture !

Plus loin, d’autres bories sont en construction. L’intérêt de ces maisons en chantier est double : le premier est culturel pour agrémentée la ferme d’autres bories puis scientifique. Grâce aux expérimentations, il est possible d’analyser et comprendre les techniques d’encorbellement et les voûtes de ces maisonnettes en pierres sèches !

Je passe ensuite devant la carrière de pierres qui a permis de fournir la matière première pour les bories et une vidéo est diffusée dans l’ancienne bergerie. Le film, qui dure une quinzaine de minutes, raconte l’histoire des cabanes, il y a des photos de la ferme avant les reconstructions et ce sont les enfants ou petits-enfants des premiers acquéreurs qui font la voix off ! En voilà un bel hommage ! Le film se termine par des images des cabanes sous la neige, ça me donne envie de m’y installer et de faire un bon feu ! La magie opère quoi qu’il arrive !

La cabane suivante, celle des moutons, renferme la nouvelle exposition permanente. Cette dernière retrace l’histoire de la famille à l’aide de photos et de textes, chaque génération apporte sa pierre à l’édifice pour entretenir ces bories uniques. Ils perpétuent les traditions et les valeurs de cette campagne périgourdine si belle et si riche !

S’ensuit l’espace « mémoires du temps » composé sur la culture des maisons en pierres sèches avec des illustrations sur chaque étape de construction. Je peux même devenir « bâtisseuse » de ma propre borie, je tente ! Bon le résultat n’est pas glorieux mais j’arrive quand même à faire quelques étages. Avec un peu d’entrainement, j’en aurai une dans mon jardin prochainement !! Je croise le paon, les poules et leurs petits, ils viennent directement s’assoir à côté de moi sur les tables de pique-nique ! Que demander de plus ?!

Mon parcours se termine par la cabane du feuillardier et de ses vieux outils. Je zigzague entre les faucheuses, la herse ou encore la faneuse !

J’ai mis un tout petit plus d’une heure pour faire l’ensemble de la ferme ! J’aurai sans doute pris la journée entière pour réussir la construction de ma propre borie ! Toute l’authenticité du Périgord Noir se retrouve dans les cabanes du Breuil, je suis très attachée à ce style architectural plein de charme et de simplicité ! J’ai donc été aux anges du début à la fin ! Le jardin permet d’admirer la faune et la flore de la campagne, c’est un endroit idéal à faire en famille, entre amis ou en couple ! Les bories n’ont plus de secrets pour moi, les cabanes de Breuil sont une bonne démonstration de la conservation d’un patrimoine périgourdin traditionnel !

Les cabanes du Breuil

Les cabanes du Breuil
Les cabanes du Breuil
Les cabanes du Breuil
Les cabanes du Breuil
Les cabanes du Breuil
Les cabanes du Breuil
Les cabanes du Breuil
Les cabanes du Breuil
Les cabanes du Breuil
Les cabanes du Breuil
Les cabanes du Breuil
Les cabanes du Breuil

#animaux #découverte #périgordnoir #terroir


Retour à la page "Dans le sac à dos d'Auriane"