dans le sac à dos d'Auriane

La grotte de Bara-Bahau

La grotte de Bara-Bahau est située à quelques mètres du Bugue, sur les hauteurs. Une grotte ornée et classée monument historique ça vaut le détour !

Le parking est situé en bas de la grotte et un escalier permet d’y accéder. Au sommet, une vue panoramique sur le Bugue : et quelle vue !! Des tables de pique-nique sont aussi aménagées donnant sur panorama ça promet un beau repas !

La grotte est ouverte de février à décembre mais fermée les lundis de novembre à mars. Je récupère mon entrée et c’est parti pour trente minutes de visite ! Par contre, les photos sont interdites.

La propriétaire me fait entrer dans la grotte et je tombe sur des vitrines de part et d’autre : l’une est consacrée au mobilier retrouvé dans la grotte (os, dents d’ours, fossiles) et l’autre est plus pédagogique, elle m’apprend les différents temps de la Préhistoire grâce à des affiches et du mobilier (silex, os gravés) mais aussi du monde gallo-romain.

La grotte est sublime à l’intérieur, le plafond est assez haut donc je n’ai aucun risque pour ma tête ! Elle est très bien éclairée, les lumières font ressortir les dégradés de beige et de marron. La propriétaire m’explique l’histoire de la grotte, sa découverte et pourquoi ce nom « Bara-Bahau ». C’est tout simple, le plafond s’est effondré et le nom vient de l’occitan signifiant « tomber » ou plus communément « badaboum ». Cette petite histoire me fait sourire. Du coup, le plafond est très lisse, on croirait presque du béton !! En avançant dans la première salle, je vois une très belle paroi remplie d’excentriques et les strates laissées par le passage des eaux. En gros, les parois ressemblent à un marbré !

Je découvre, en allant vers la deuxième salle, que la grotte à la particularité de monter et non de descendre ! C’est original !!! J’arrive dans la salle des gravures, pour l’instant la surprise est encore intacte. La propriétaire allume quelques lumières et m’explique que la découverte des gravures va se faire en deux temps : tout d’abord elle me montre les gravures pour que je puisse les situer. Je vois tout de suite les innombrables griffures d’ours sur les parois, puis des symboles avec un rectangle et des traits en forme de toit. Les représentations vont crescendo : des symboles, je passe à une main à quatre doigts faite à partir des griffures d’ours. S’ensuivent chevaux, un cerf ou renne, un auroch et un bison mais surtout un ours, gravés à l’aide du relief de la paroi. D’ailleurs, les hommes préhistoriques ont utilisé uniquement la paroi pour réaliser leurs gravures, des silex pour les yeux ou encore les sabots ou encore une fissure pour représenter la bosse du bison.

Le deuxième temps de l’explication arrive. Les lumières s’éteignent et seule la lumière d’une lampe torche éclaire les gravures. Les détails sont beaucoup plus visibles ainsi et je remarque une gravure délicate, très bien réalisée avec de nombreux détails comme la crinière des chevaux ou la barbe de l’auroch. Honnêtement, c’est remarquable !!! J’ai un vrai coup de cœur pour les chevaux !

La visite terminée je retourne sur mes pas et me dirige vers la sortie en jetant de nouveau un œil sur les vitrines remplies de mobilier. J’ai passé un excellent moment à l’intérieur de la grotte, la propriétaire est chaleureuse et très passionnée par l’histoire de Bara-Bahau. Elle laisse le temps de regarder les gravures, nous donne les astuces pour mieux les apercevoir et n’hésite pas à répondre aux questions. Elle m’a transmis son intérêt pour ces gravures et je vous recommande vivement de vous arrêter si vous êtes de passage !

Bonne visite !

La grotte de Bara-Bahau

La grotte de Bara-Bahau
La grotte de Bara-Bahau
La grotte de Bara-Bahau
La grotte de Bara-Bahau

#grotte #périgordnoir #préhistoire


Retour à la page "Dans le sac à dos d'Auriane"