dans le sac à dos d'Auriane

Le gisement du Régourdou

Le gisement du Régourdou est situé à quelques mètres de Lascaux, à Montignac. Ce site est connu pour sa découverte archéologique d’ossements de Néandertal ainsi que ses ours en captivité. Voilà un programme alléchant !

La visite est guidée, elle a lieu à peu près toutes les heures. Elle débute par une vidéo de dix minutes qui nous présente les ours du site et la passion de Monsieur Constant, le propriétaire, pour ces grosses boules de poils. Je vois plusieurs générations d’ours dont l’évolution de Charly de ses 2 mois à ses 6 mois. Il a maintenant 9 ans, je vais le rencontrer tout à l’heure. Au mur, il y a quelques coupures de journaux qui traitent du décès de cet amoureux des ours : « l’homme qui parlait aux ours » s’est éteint. Je vois dans la vidéo un homme qui prend soin de ses animaux, un homme qui s’est battu pour garder l’âme de sa propriété.

La vidéo terminée, je me rends dehors avec la guide qui m’explique l’historique du site avec la découverte du gisement par Monsieur Constant. Il a creusé 40 ans dans la roche et il trouve, avec l’aide des archéologues, des ossements de Néandertal ainsi que des ossements d’ours. Les deux sépultures mis au jour étaient semblables, réalisées avec un soin particulier. Il y a sans doute eu un culte de l’ours à cette époque, il se ressent à Régourdou. Des fouilles ont encore lieu sur le site, les archéologues trouvent quelques ossements qui ne demandent qu’à être analysés ! Les trous sont assez spectaculaires, Monsieur Constant creusait même la nuit par passion pour son site !

Je me dirige ensuite vers l’enclos des ours. Il y a un panneau explicatif me permettant d’avoir une fiche d’identité de l’ours brun, cela me permet de tout savoir avant de les rencontrer. Ils se réveillent tout doucement. J’admire tout d’abord Charly, l’ourson de la vidéo qui a bien grandi ! Il est agile et très réactif. La guide lui lance des bouts de pain et il se précipite pour les récupérer. Ce qui est très étonnant, c’est la façon dont il mange le pain : il le pose sur sa patte, le bout de pain ne touche donc pas le sol. C’est très ingénieux, c’est sans doute pour des raisons de propreté que l’ours se comporte ainsi pour manger. Dans l’enclos à côté, il y a les jumeaux : Balou et Léopold. L’un prend le dessus sur l’autre mais ils sont vraiment adorables. La ressemblance est frappante ! Balou se met sur ses pattes arrières pour attraper le pain au vol, les dents sont énormes ! Je ne sais pas lequel de nous trois se regarde avec le plus de curiosité. Leur regard est assez perçant, ce sont de très beaux animaux, ils sont très attachants ! Plus loin, il y a Copain, le plus vieux de la bande avec ses 30 ans. Fleur, la femelle, est couchée tranquillement dans la grotte.

Ce petit instant en bonne compagnie terminé, il est temps de visiter le musée qui expose tout le mobilier retrouvé lors des fouilles du Régourdou. Les photos ne sont pas autorisées à l’intérieur. J’entre dans cette ancienne grange où plusieurs vitrines renferment des reproductions de crânes et tous les ossements authentiques du site. Il y a des dents d’ours, des silex, des phalanges de félins, de cheval ou de rongeurs. Au mur, il y a des photos de Monsieur Constant ainsi que quelques-unes de ses citations : elles me laissent pensive, il utilisait des mots forts pour parler de l’humanité et de la vie en générale. Au fond, une vitrine me permet de voir Roger, l’ours de Monsieur Constant, qui porte son prénom. Il est empaillé, il a vécu 26 ans et il est le papa des jumeaux que j’ai vu tout à l’heure. Les tableaux au mur illustrent la complicité entre Monsieur Constant et ses animaux.

Les autres vitrines me permettent d’admirer des molaires de mammouths qui ressemblent plus à des fossiles marins qu’à des dents, d’autres fossiles avec l’ancêtre de la sardine ou du calamar, quelques coraux. S’ensuivent plusieurs outils lithiques et leur évolution chronologique. Ces vitrines sont très bien pourvues, la quantité et surtout la qualité des vestiges sont exceptionnelles ! La guide m’explique chaque détail et me donne plusieurs informations. Elle est très impliquée dans son travail et elle a la volonté de nous faire partager ses connaissances. L’ambiance est assez familiale, j’aime beaucoup !

La visite se termine après 45 minutes de découverte. J’ai passé un moment très agréable. Le prix est très abordable et le site est très intéressant. Ce n’est pas tous les jours que vous pourrez voir des ours en captivité, autre que dans un zoo ! L’âme de Monsieur Constant et surtout son amour pour les animaux se ressentent à chacun de mes pas. Les chiens tenus en laisse sont acceptés. Il y a des animations pour les enfants proposées pendant la période estivale, n’hésitez pas à vous renseigner à l’accueil. Il y a également un espace snack qui propose des glaces, des boissons, des frites ou encore des salades. Des tables de pique-nique sont mises à la disposition des visiteurs. J’ai découvert Néandertal ainsi qu’un culte de l’ours qui était très important à l’époque.

Toutes les familles pourront passer une matinée sympathique et agréable au Régourdou. Les ours, même depuis leurs enclos, procurent de la tendresse aux visiteurs. Cela a été une découverte pour moi, j’espère que ça le sera pour vous aussi !

N’oubliez pas votre pot de miel !

Encore plus d’informations ici. 

Le gisement du Régourdou

Le gisement du Régourdou
Le gisement du Régourdou
Le gisement du Régourdou
Le gisement du Régourdou
Le gisement du Régourdou
Le gisement du Régourdou
Le gisement du Régourdou

#animaux #périgordnoir #préhistoire


Retour à la page "Dans le sac à dos d'Auriane"