dans le sac à dos d'Auriane

La maison de la châtaigne

L’Office du Tourisme de Villefranche-du-Périgord abrite la maison de la châtaigne. L’entrée est libre et gratuite, le musée est aménagé dans trois pièces de l’Office. Des visites avec dégustation sont possibles tous les jeudis de l’été à 15 heures.

La première pièce traite du paysage de cette partie du Périgord Noir et de tous les bons produits que nous donne le territoire. Je découvre les premiers jeux ludiques dédiés aux enfants. Je m’amuse quand même ! Il faut retrouver les feuilles, l’écorce, les fruits de différents arbres comme le pin, le chêne ou le châtaignier. Mine de rien, ce n’est pas toujours facile ! De l’autre côté, il y a les différents matériaux que l’on peut retrouver en Périgord tels que la lauze ou la pierre sèche.

L’activité suivante consiste à presser des poires qui dégagent des odeurs. L’odeur est surprenante et très réaliste, je reconnais tout de suite les quatre piliers de la gastronomie périgourdine. Au-dessus, quelques informations sur les cèpes et leur cycle biologique. Une coupe permet de bien comprendre les différentes parties qui composent le champignon.

Je me dirige maintenant vers les casques audio. Un chef de Villefranche-du-Périgord me donne quelques conseils et astuces pour cuisiner la châtaigne. Il montre les diversités de plats que je peux réaliser et comment je peux la transformer. Il mêle la cuisine classique avec les bons produits d’ici, rien que de l’entendre me donne envie de manger ! Ses quelques recettes sont intéressantes, il y a des plats typiques que je ne connaissais pas.

Le coin suivant est dédié à la faune et la flore. Je soulève les rondins de bois pour découvrir des empreintes de pas. Mais à quel animal appartiennent-elles ? Il y a tout autour des figurines de champignons, une étiquette m’indique lequel est comestible ou mortel. C’est très bon à savoir !! Je peux maintenant me débrouiller dans la nature grâce à toutes ces informations, que ce soit sur la faune ou la flore. Plus loin, des coupes de rondins de bois me permettent de devenir l’âge de l’arbre, je me transforme en chercheur en herbe ! Il y a même un bouton qui me permet d’écouter la forêt, c’est très reposant d’entendre d’un coup les petits oiseaux et le bruit de l’eau.

La deuxième salle est une salle vidéo. Il y a plusieurs extraits qui se déclenchent lorsque j’appuie sur un bouton. Je retrace, grâce à ces microfilms, les sentiers du pays de la châtaigne. Une histoire représente un village en particulier.

Le dernier espace est dédié au châtaignier et sa transformation, l’usage de son fruit, de ses feuilles et de ses branches. Le châtaignier peut se transformer en produits très divers que je ne soupçonnais pas ! Je retrouve plusieurs autres jeux ludiques sur le thème de la châtaigne sous toutes ses formes. Farine, coques à deviner, astuces pour bien la choisir, tout y passe. L’odeur de la farine se disperse un peu partout dans la pièce, cela sent extrêmement bon ! L’information qui m’a le plus surprise est la suivante : la châtaigne est la femelle du marron ! C’est ce genre de renseignement qui change tout, ce musée est vraiment complet à ce sujet.

C’est une découverte ludique et sensorielle des produits locaux et de la forêt. Je traverse les saisons et je découvre les changements de l’environnement ainsi que les traditions périgourdines. La vente de produits à base de châtaignes à la boutique de l’Office permet de prolonger le plaisir gustatif.

Je recommande la maison de la châtaigne à toutes les familles et à tous les amoureux du terroir. Les enfants apprendront tous les secrets d’un aliment qui leur est cher tout en s’amusant, les plus grands feront une balade gustative sans bouger de la bastide.

A table !

La maison de la châtaigne

La maison de la châtaigne
La maison de la châtaigne
La maison de la châtaigne
La maison de la châtaigne
La maison de la châtaigne
La maison de la châtaigne
La maison de la châtaigne
La maison de la châtaigne

#gourmand #périgordpourpre #terroir


Retour à la page "Dans le sac à dos d'Auriane"